mardi 31 mai 2011

Demain, je prends ma carte au RND !

Libération de 7 000 terroristes islamistes. Initialement, elle était prévue pour la première semaine de l’Ascension. Puis, elle a été décalée à la fête de la Pentecôte. Ensuite, elle a été reportée à la date de Nativité. Finalement, c’est décidé ! Elle aura lieu le 24 décembre prochain. Et c’est le … …Père Noël en personne qui ouvrira les cellules !
A travers une déclaration à El Watan, El Hachemi Sahnouni, membre fondateur du FIS mal dissous, donne l’exacte image de ce qu’est devenue l’Algérie aujourd’hui. Cet imam qui a participé à plonger le pays dans l’horreur appelle publiquement Ouyahia à démissionner et à laisser sa place à quelqu’un de plus compétent. Il ne s’agit pas d’aimer ou de détester Ouyahia. Il ne s’agit pas de gommer, d’arranger ou de maquiller le parcours de H’mimed. Il ne s’agit pas de lui tailler des croupières ou, au contraire, de lui offrir des fans-clubs prêts à l’emploi.

« Ben Bella : l’homme des Français et des Égyptiens »

La dernière sortie de Ben Bella pose, une fois de plus, la place de l’Histoire dans la vie politique nationale. « Un âne bâté », c’est le qualificatif qu’use l’épouse d’Abane pour qualifier Ahmed Ben Bella. Cette réaction a suivi les ignominies qu’il a déversées contre Abane Ramdane et les acteurs du Congrès de la Soummam. Signalons au passage que dans le procès que la veuve de l’artisan de la révolution avait intenté à Ali Kafi pour diffamation d’Abane, elle s’était retrouvée seule au tribunal. Les incohérences et les outrances de Ben Bella sont des constantes dans un parcours marqué par une indigence intellectuelle que n’ont suppléée ni les années passées en prison ni l’aisance matérielle dans laquelle il a toujours baigné dans le mouvement national et la vie politique algérienne en général quand il était libre.
Une instabilité originelle
La lecture de sa déposition, le 12 mai 1950, dans l’affaire de l’attaque de la poste d’Oran, devant l’officier de police judiciaire, Havard Jean, aujourd’hui sur le net, est stupéfiante. Sans subir la moindre violence, il s’efforce, avec une précision d’horloger, de donner et d’enfoncer tous ses camarades et de faire valoir ses états de service pour la France. « J’ai fait la campagne de France 1939-1940, puis la campagne d’Italie. 

dimanche 29 mai 2011

Belgique : Un papier de toilette retiré de la vente parce qu’il choque les musulmans





Un papier toilette vendu chez Carrefour a été retiré de la vente en Belgique. Parce que marqué des signes du Zodiaque. Deux de ceux-ci, la Vierge et le Capricorne, évoqueraient la graphie arabe des noms d'Allah et Mahomet, comme l'explique la Capitale dans ses éditions de jeudi.



BRUXELLES Les signes du zodiaque dessinés sur le papier toilette (notamment ceux de la Vierge et du Capricorne) rappellent en effet la graphie des noms d’Allah et Mahomet, écrit La Capitale mercredi.
Carrefour a fait retirer ce papier toilette de la vente pour “désamorcer le problème”. Le produit avait déjà été retiré des rayons en France, pour les mêmes raisons.

Le papier toilette marqué des signes du zodiaque et critiqué par certains musulmans a été retiré de la vente en Belgique en 2008, a précisé la porte-parole de Carrefour, Julie Stordiau, mercredi à l’agence BELGA.  C’est exact… pour les magasins de l’Hexagone, mais le produit restait en vente encore récemment en Belgique. Nous avons fait le tour de plusieurs magasins de la chaîne: le produit n’est plus en rayon. Mais il l’était encore il y a dix jours au Carrefour de Berchem, Et au Carrefour des Halles, à Bruxelles, on nous a précisé que ce papier était encore en vente ” il y a quelques jours”.

Un film en hommage à Tahar Djaout


Projeté en avant-première à Paris


Le film Un poète peut-il mourir ? Un hommage au défunt écrivain journaliste, Tahar Djaout, a été projeté jeudi soir en avant-première au Centre culturel algérien (CCA) en présence du réalisateur Abderrezak Aït Larbi.

D’une durée initiale de 80 minutes, l’œuvre projetée a été réduite à 52 minutes pour des raisons techniques. Elle retrace le cheminement, à la fois bouleversant et bouleversé, de celui qui fut la première victime intellectuelle du terrorisme en Algérie il y a 18 ans. La projection de jeudi marquait, jour pour jour, l’anniversaire de son assassinat le 26 mai 1993.Depuis son enfance dans son village natal d’Oulkhou, à Azzefoun (Tizi Ouzou), jusqu’au summum de sa carrière intellectuelle lorsqu’il fut admis dans la cour des grands des éditions Le Seuil, à l’âge de 33 ans, le portrait du regretté Djaout est dépeint autant par ses proches que par des critiques littéraires et journalistiques nationaux et étrangers. 

Le parti nazi d’Egypte sort de l’ombre


La nouvelle devrait normalement allumer tous les voyants lumineux dans les consciences occidentales sur ce qui se trame réellement en Egypte.
Pourtant rien. C’est le blackout dans les médias. Les coptes se font massacrer, les Frères Musulmans promettent d’exterminer les juifs jusqu’au dernier, et les médias chantent que là-bas, c’est le printemps….

Les prochaines élections égyptiennes sont annoncées pour septembre 2011. Or, le quotidien Al Masry Al Youm (L’Egypte aujourd’hui) révèle qu’un groupe d’Egyptien sort de l’ombre et tente de créer un parti nazi avec «un cadre contemporain de référence». Ce parti donnerait tous les pouvoirs à un président qui sera bientôt selectionné. 

vendredi 27 mai 2011

Mohamed Harbi: «Les archives de la guerre de Libération sont explosives»

L’éminent historien Mohamed Harbi revient, dans cet entretien, sur les récentes controverses suscitées par les déclarations polémiques d’acteurs du mouvement national et livre quelques vérités cinglantes. D’après lui, l’attaque de la poste d’Oran est l’œuvre d’Aït Ahmed, Boudiaf a réussi l’organisation du 1er Novembre, et l’attitude de Yacef Saâdi à l’égard de Louisette Ighilahriz «n’est ni sérieuse ni noble.» Harbi affirme que Boussouf n’endosse pas seul l’assassinat de Abane Ramdane, et qu’on a exagéré son rôle ainsi que celui du MALG. Il révèle, par ailleurs, que «Krim a projeté d’assassiner Bentobal» en prévenant que les archives de 2012 «sont terribles et explosives.» l Alors qu’il évalue les harkis et goumiers à environ 100 000 hommes, l’historien estime à quelque 50 000, les victimes algériennes des bavures du FLN/ALN, dont nombre de militants nationalistes authentiques. Pour Mohamed Harbi, « la société algérienne est une société de surveillance mutuelle ». Il considère que les tabous, liés aux juifs d’Algérie, aux harkis et aux pieds-noirs, en se gardant de les traiter, ont fait le lit de l’islamisme. Préconisant une déconstruction de la pensée nationaliste, il estime que la question identitaire et celle de l’autoritarisme sont deux problèmes majeurs qu’il est impératif de dépasser pour aller vers une Algérie nouvelle et apaisée.

mardi 24 mai 2011

Une Saoudienne arrêtée pour avoir pris le volant

Manal al-Sharif, une Saoudienne de 32 ans, a été arrêtée dimanche pour avoir bravé l’interdiction faite aux femmes du pays de conduire une voiture. Vendredi dernier, elle avait publié sur Internet une vidéo la montrant au volant dans les rues de la ville de Khobar dans l’Est du pays.
Cette consultante en sécurité informatique a appris à conduire aux Etats-Unis. Elle est à l’initiative d’une campagne lancée sur les réseaux sociaux appelant les Saoudiennes à prendre le volant le 17 juin prochain. Un mouvement baptisé « Women 2 drive » qui insiste notamment sur le fait qu’aucune loi n’interdit formellement aux femmes de conduire même si les autorités ne leur délivre pas de permis.
La page Facebook de cette campagne, qui comptait près de 12 000 membres, a été désactivée au lendemain de l’arrestation de Manal al-Sharif. Et tandis que des cyberactivistes se mobilisent pour demander sa libération, son combat pour le droit de conduire continue d’être relayé sur le Net.
D’autres pages de remplacement comme celle-ci ont rapidement été créées et les vidéos de Saoudiennes au volant se sont multipliées ces derniers jours sur les sites de partage. Objectif : encourager davantage de femmes à se battre pour le droit de conduire.
Cette vidéoblogueuse d’origine française affirme ainsi avoir pris le volant pendant plusieurs mois en espérant ne pas croiser la route d’un policier. Elle vit seule à Jeddah avec ses enfants et ne peut se permettre de payer le taxi tous les jours pour les amener à l’école ou pour faire ses courses. Pour elle, conduire est donc avant tout une nécessité quotidienne.
par France24

kabylie: 7 églises protestantes menacées de «fermeture définitive»



On ferme. Les sept églises protestantes de la wilaya (préfecture) de Bejaia, en Kabylie, sont sommées de fermer définitivement. « Le wali (préfet) nous a signifié depuis dimanche qu’il fallait fermer toutes les communautés protestantes sur le territoire de la wilaya sans aucune explication et sans préalable », a indiqué dans une déclaration à DNA Mustapha Krim, pasteur et président de l’Eglise protestante d’Algérie (EPA).



Dans un arrêté signé le 8 mai, le wali a notifié la « fermeture définitive » des 7 églises protestantes dans cette région de Kabylie. L’arrêté, ajoute M, Krim, joint par téléphone, s’appuie sur la loi 06-03 du 28 février 2006 encadrant l'exercice des religions autres que l’islam.

mardi 17 mai 2011

Tizi Ouzou : 70 étudiantes intoxiquées


Soixante dix cas d’intoxication alimentaire ont été enregistrés, ce lundi 16 mai, à la cité universitaire de jeunes filles de M’Douha, dans la ville de Tizi Ouzou.

Une quarantaine d’étudiantes intoxiquées ont été évacuées vers le CHU Nedir Mohamed  de la même ville où elles sont actuellement en observation médicale au niveau du service des maladies infectieuses, nous a indiqué le professeur Ziri, directeur général du CHU qui a précisé, en outre, qu’une équipe de médecins du SAMU a été dépêchée sur les lieux pour prendre en charge les cas qui ne nécessitent pas l’hospitalisation.
Les étudiantes intoxiquées auraient mangé du poulet avarié servi au restaurant de ladite cité.

Malgré son accréditation et sa sélection au festival de Cannes

Pas de visa pour “Rapt” !


Alors qu’une accréditation dûment signée par le directeur administratif et financier du festival de Cannes, François Desrousseaux, lui a été délivrée pour participer à la 64e édition, le jeune cinéaste Sofiane Bellali, originaire de Tizi Ouzou, auteur d’un court métrage intitulé Rapt, sélectionné dans la catégorie des short film corner de ce festival international, n’a pas obtenu son visa, et ce, malgré une note de l’administration du festival de Cannes adressée aux services consulaires.

Poursuivi pour 7 chefs d'inculpation et placé en détention : DSK risque jusqu'à 74 ans de prison



Un coup de tonnerre. Le parquet de New York a demandé lundi le placement en détention préventive de Dominique Strauss-Kahn, accusé de tentative de viol par une femme de chambre d'un hôtel new-yorkais. Le parquet a fait valoir que les rapports préliminaires des experts corroborent les accusations de la plaignante et que si l'accusé retournait en France, il ne serait pas possible de le faire revenir aux Etats-Unis.


Le parquet a aussi indiqué qu'une enquête était ouverte une autre affaire sexuelle dans laquelle Dominique Strauss-Kahn aurait pu être impliqué. Les avocats de la défense ont rejeté les accusations et proposé la libération du directeur général du Fonds monétaire international contre le versement d'une caution d'un million de dollars.

lundi 16 mai 2011

Des films pornographiques retrouvés chez Ben Laden


Les responsables américains cités par le quotidien sous couvert d'anonymat n'ont cependant pas été en mesure de préciser si cette vidéothèque était celle du numéro un d'Al-Qaïda ou de ses hommes.
Ces vidéos pornographiques, vraisemblablement téléchargées sur internet, ont été retrouvées dans un coffret en bois situé dans la chambre d'Oussama Ben Laden, selon la chaîne ABC, citant un responsable américain sous couvert d'anonymat.
Cette révélation risquerait de ternir quelque peu sa réputation, estime le New York Times.

Vidéo : Des musulmans pakistanais crachent sur une photo du pape en invoquant Allah

Extrait de l’émission «Envoyé spécial»   “Pakistan l’arme du blasphème”
[…]Au Pakistan, une loi punit l’offense au Coran à l’emprisonnement à vie, et l’offense au prophète à la peine de mort. Le gouverneur du Penjab avait baptisé cette loi la “black law”, la loi noire, obscurantiste, car n’importe qui peut-être accusé de blasphème sur la foi de dénonciations invérifiables. Les chrétiens et les minorités religieuses musulmanes sont les victimes de cette loi, et ceux qui les défendent la cible des extrémistes.

Algérie : 7000 terroristes pourraient bénéficier très prochainement d’une amnistie générale



Le président Abelaziz Bouteflika pourrait annoncer prochainement la libération de quelques 7000 personnes emprisonnées pour des faits liés à des activités terroristes. Deux responsables de la mouvance islamiste indiquent que le président algérien s’apprête à annoncer très prochainement une amnistie générale en faveur de terroristes emprisonnés. Depuis son arrivée au pouvoir en avril 1999, le président Bouteflika a gracié quelque 17540 terroristes.


Deux dirigeants de la mouvance islamiste, Abdelfateh Zeraoui et Hachemi Sahnouni, ancien dirigeant du FIS (Front islamique du Salut, dissous en 1992), ont indiqué dimanche 15 mai à l’agence Reuters que le président algérien s’apprêtait à prononcer une large amnistie en faveur des terroristes aujourd’hui en détention.

Dominique Strauss-Kahn, la chute



Le directeur général du Fonds monétaire international (FMI) a été arrêté, hier après-midi, à l’aéroport Kennedy de New York (Etats-Unis). Dominique Strauss-Kahn (DSK) est accusé de «tentative de viol, séquestration et agression sexuelle» sur une femme de chambre de l’hôtel Sofitel de cette ville, situé dans le quartier de Time Square, à Manhattan.



C’est la police fédérale qui l’a arrêté dans un avion de ligne d’Air France, dix minutes seulement avant son décollage en direction de Paris. Selon le site internet du New York Post qui a diffusé en premier l’information, DSK aurait agressé sexuellement une femme de chambre de 32 ans, entrée dans sa chambre pour la nettoyer. Il aurait surgi tout nu de sa salle de bain en vue de l’agresser sexuellement. 

Dominique Strauss-Kahn, la chute

Le directeur général du Fonds monétaire international (FMI) a été arrêté, hier après-midi, à l’aéroport Kennedy de New York (Etats-Unis). Dominique Strauss-Kahn (DSK) est accusé de «tentative de viol, séquestration et agression sexuelle» sur une femme de chambre de l’hôtel Sofitel de cette ville, situé dans le quartier de Time Square, à Manhattan.

C’est la police fédérale qui l’a arrêté dans un avion de ligne d’Air France, dix minutes seulement avant son décollage en direction de Paris. Selon le site internet du New York Post qui a diffusé en premier l’information, DSK aurait agressé sexuellement une femme de chambre de 32 ans, entrée dans sa chambre pour la nettoyer. Il aurait surgi tout nu de sa salle de bain en vue de l’agresser sexuellement. Paniquée, la jeune femme alerte sur le champ ses collègues qui, à leur tour, appellent la police. Cette dernière arrive à l’hôtel avec un peu de retard ; elle ne trouve dans sa chambre que son téléphone portable et quelques effets personnels. DSK serait parti à la hâte rejoindre l’aéroport, où il a été finalement arrêté. La victime a été transportée à l’hôpital pour blessures mineures. Hier, John Kelly, un responsable de l’autorité des ports de New York et du New Jersey, a confirmé avoir placé en garde à vue DSK avant de le remettre à la police fédérale. Transféré dans les locaux d’une unité spéciale de police, à Harlem, pour y être interrogé, DSK aurait refusé de collaborer avec les enquêteurs et aurait  plaidé non coupable, selon son avocat Benjamin Brafman.

«Coup de tonnerre», selon Martine Aubry

En quelques minutes, la nouvelle de l’arrestation de DSK a fait le tour du monde. En France, elle a fait l’effet d’un coup de tonnerre. Si l’Elysée a refusé de la commenter, le porte-parole du gouvernement, François Baroin, a appelé, quant à lui, à respecter la présomption d’innocence du moment que l’affaire est encore entre les main de la justice américaine. Tirée de son sommeil vers 2h, hier matin, Martine Aubry a qualifié l’arrestation de son ancien collègue au gouvernement de Jospin de «coup de tonnerre». Se disant stupéfaite, la première secrétaire du Parti socialiste (PS) a appelé les militants de son parti à l’union et à la responsabilité. Elle a aussi demandé à respecter la présomption d’innocence. Même réaction chez François Hollande, candidat déclaré à la présidentielle au Parti socialiste. L’ancien premier secrétaire du PS a estimé «que ce qui s’est passé ne ressemble pas à l’homme que je connais», ajoutant «plus tôt la justice interviendra mieux ce sera pour lui (DSK ndlr)».

De son côté, Ségolène Royal a demandé de laisser la justice US faire son travail en toute sérénité et ne pas accabler l’homme. «Ma pensée va d’abord à l’homme, sa famille et ses proches», a-t-elle déclaré hier matin. Elle a enchaîné : «C’est à la justice d’établir la vérité car j’entends déjà des propos qui le condamnent. Je demande le respect.» A Sarcelles, banlieue parisienne où DSK était maire de 1994 à 1997, c’est la surprise générale. Personne ne s’attendait à un tel scénario. L’actuel maire de la ville, qui a remplacé DSK, a appelé à la prudence, estimant que DSK ne ressemble pas du tout à la description que font de lui les medias et les hommes politiques. Son ancienne secrétaire à la mairie a plaidé, elle aussi, en faveur de DSK, expliquant qu’elle a travaillé des années à ses côtés sans se plaindre de son comportement.

Avenir politique compromis ?

En revanche, l’ancien secrétaire général du défunt Mitterrand, Jacques Attali, a indiqué que DSK est désormais hors course pour l’élection présidentielle de 2012. Il a néanmoins appelé au respect de la procédure judiciaire jusqu’à son terme. Idem pour Marine Le Pen, présidente du Front national, qui s’est dite pas très étonnée par la nouvelle : «Tout le Paris journalistique et politique bruissait déjà d’informations relatives aux problèmes sexuels de DSK.»
Mais au-delà des réactions des uns et des autres, c’est l’avenir politique même de DSK qui risque d’être compromis par cette affaire. A commencer d’abord par son rendez-vous annulé aujourd’hui avec Angela Merkel ainsi que la réunion qu’il devait animer à Bruxelles.
Ensuite, il est fort possible qu’il soit absent à la réunion du G8 qui se tiendra le 28 mai à Deauville et à d’autres rendez-vous économiques aussi importants les uns que les autres. Enfin, si l’instruction judiciaire devait durer quelques semaines, voire quelques mois, DSK ne pourrait également pas se porter candidat aux primaires du PS dont le dernier délai est fixé au 28 juin prochain. De facto, il se verrait exclu de la course à la présidentielle de 2012. Pourtant, un sondage Sofres paru hier matin le donnait vainqueur des primaires PS à 41% devant François Hollande (25%) et Martine Aubry (16%). Ce n’est pas la première fois que DSK est confronté à ce genre d’affaires. En 2008, une histoire semblable a éclaté dans les couloirs du FMI.
DSK avait été accusé d’entretenir des relations sexuelles avec une de ses collaboratrices de nationalité hongroise. Apres une enquête interne, DSK a présenté ses excuses aux employés du FMI, expliquant qu’il avait commis une erreur de jugement.
 
Yacine Farah

jeudi 12 mai 2011

Zamzami: « l’Islam autorise la nécrophilie » !

Cheikh Abdelbari Zamzami, l’Imam dont les idées et les fatwas sont bien controversées, vient de sortir de l’ordinaire, encore une fois, pour lancer une nouvelle fatwa qui montrerait la position de l’Islam concernant la nécrophilie.

En effet, et selon Zamzami, l’Islam autoriserait l’acte sexuel sur un cadavre, à condition que ce cadavre soit celui de l’épouse. Zamzami ajoute qu’il n’y aurait aucun mal ni embarras que le mari fasse l’amour avec le cadavre de sa femme quelques heures après la mort de cette dernière.
Zamzami déclare que le mariage est un contrat qui ne s’annule guère après la mort, en référence au Coran qui dit que le mari et sa femme peuvent le rester au paradis. La femme est donc, permise sexuellement, à son mari même après sa mort; selon Zamzami.

Le bilan du séisme dans le sud de l’Espagne ramené à huit morts

LORCA, Espagne - Des centaines de personnes faisaient la queue jeudi matin pour obtenir des vivres à Lorca, dans le sud-est de l’Espagne, où les secouristes leur interdisaient de regagner pour l’instant leurs habitations, endommagées par un séisme qui a fait huit morts la veille.
Le maire de cette ville de la province de Murcie, Francisco Jodar, a déclaré à la presse qu’un tiers des 90.000 habitants avaient passé la nuit à la belle étoile après le tremblement de terre, qui a atteint la magnitude 5,3 sur l’échelle ouverte de Richter.

mercredi 11 mai 2011

Ben Bella règle ses comptes


Décidément, Ahmed Ben Bella n’en finit pas de «surprendre» dans le sens le plus contestable du terme. L’ex-président algérien a sévi encore en déversant son fiel, voire sa haine envers des figures emblématiques de la lutte de Libération nationale.

Boudiaf, Aït Ahmed et Abane Ramdane en particulier. Ben Bella, 94 ans, s’est longuement livré à une périlleuse réécriture de l’histoire de la guerre de Libération, à l’occasion d’une «soirée à bâtons rompus» avec un journaliste de l’hebdomadaire français Jeune Afrique, qui en a publié le contenu dans son édition du 8 au 14 mai 2011. Sans aucun scrupule,  l’ancien président, renversé le 19 juin 1965 par un coup d’Etat militaire fomenté par le colonel Boumediène, s’est attribué toute la gloire de la Révolution et de l’indépendance de l’Algérie. «Le 1er Novembre, c’est moi», décrète-t-il. Hallucinant. Aucun écrit de l’histoire ne mentionne son prétendu rôle central dans le déclenchement de la guerre. 

Tizi Ouzou : Enlèvement d’un entrepreneur à Beni Douala



Un jeune entrepreneur dans le secteur des travaux publics, répondant aux initiales B.M a été enlevé, mercredi 11 mai, par un groupe armé, sur le CW 100 reliant la commune d’Ath Aïssi et le chef lieu de la daïra de Beni Douala (17 Km au sud de Tizi Ouzou).



D’après nos sources, la victime se rendait dans la matinée vers la ville de Tizi Ouzou, au volant de son véhicule. Les assaillants, ajoute nos sources, ont surgi au lieu dit Talabounane, avant de sommer le conducteur de s’arrêter sous la menace de leurs armes. Originaire du village Aguemoun (Ath Aissi), B. M s’est rendu sans résistance à ses ravisseurs. Les criminels, dont on ignore le nombre exact, agissaient à visage découvert et vêtus de tenus militaires, précise-t-on encore.  
Par Nordine Douici

mardi 10 mai 2011

En Afrique du Sud, des lesbiennes sont violées pour être "guéries"

Jeudi 5 mai, une adolescente de 13 ans, qui revendiquait son homosexualité, a été violée sur le chemin de son école, dans le centre de Pretoria, la capitale de l'Afrique du Sud, selon le ministère de la justice. En début de matinée du dimanche de Pâques, le 24 avril, c'est le corps de Noxolo Nogwaza, une lesbienne de 24 ans, qui a été retrouvé dans une ruelle du township de Kwa Thema, situé à l'est de Johannesburg.
Crâne écrasé, dents arrachées, yeux exorbités, son visage était méconnaissableselon des témoins. Des parties de son corps ont été lacérées avec des tessons de verre, et des préservatifs usagés ont été retrouvés près du cadavre. La veille, dans un bar, cette militante pour les droits des personnes homosexuelles avait eu une altercation verbale avec un groupe d'hommes qui faisaient des avances à sa petite amie.

dimanche 8 mai 2011

Message vidéo de Ferhat Mehenni

« Nous demandons à la France et aux médias français de réviser leur façon de nous voir »

Dans un message vidéo publié sur Youtube aujourd’hui, 06 Mai 2011, le président du Gouvernement Provisoire Kabyle, M. Ferhat Mehenni, a longuement parlé de l’attitude de la France et de la presse française à l’égard du mouvement autonomiste kabyle et dit ne pas comprendre le boycott de la grande marche du 20 Avril 2011 par les médias français.

Après avoir remercié « tous ceux qui n’ont pas oublié le sang versé lors du printemps noir et qui sont descendus dans la rue » le 20 Avril 2011, le président de l’Anavad a tenu à souligner l’échec du pouvoir algérien à faire obstacle à cette marche historique, malgré un plan diabolique visant à détruire le mouvement autonomiste. Et à cette occasion, Ferhat Mehenni n’a pas caché son étonnement de voir cette marche grandiose ignorée par la presse française.

Trois supporters de la JSK devant le tribunal de Bir-Mourad-RaÏ



La rue gronde à Tizi Ouzou


Si de nombreux supporters de la JSK ont été arrêtés puis relâchés par la police, dimanche dernier aux alentours du stade du 5-Juillet, lors de la finale de la Coupe d’Algérie de football, trois d’entre eux sont encore en prison et seront jugés aujourd’hui au tribunal de Bir-Mourad-Raïs. 


Ce procès suscite beaucoup d’interrogations et de grogne à Tizi Ouzou dans la mesure où les supporters kabyles crient à la hogra et interpellent les autorités pour libérer ces jeunes fans.

jeudi 5 mai 2011

Dessin du Jour!

Trois Jours après ca Mort Ben Laden réclame ces vierges à Allah ! 


par Dilem Ali

mercredi 4 mai 2011

Tamazgha, autonomies régionales et faux problèmes





Dans cette région du sud de la méditerranée qu’on appelle improprement le « Maghreb arabe », la Kabylie a joué un rôle de précurseur dans la lutte contre les dictatures arabo-islamiques qui sont au pouvoir depuis que ces pays ont accédé à leur indépendance politique, dans les années 1950/60, jusqu’à ce jour, notamment dans le combat pour la reconnaissance les libertés fondamentales et les droits des citoyens, prémisses des deux « printemps kabyles » des années 1980.

dimanche 1 mai 2011

L’un des fils de Kadhafi aurait été tué lors d’un raid de l’OTAN



Le plus jeune fils de Mouammar Kadhafi, sa femme et trois des petits-enfants du leader libyen auraient péri lors d'un bombardement de l'Otan, affirme Tripoli. Kadhafi lui-même aurait échappé de peu à la mort. L'Otan dément l'avoir pris pour cible.


A Tripoli, les autorités libyennes ont complaisamment organisé, aux premières heures de dimanche, une visite morbide à l'intention des journalistes. Destination : la maison du plus jeune fils de Mouammar KadhafiSaïf al Arab, détruite au cours de la nuit lors d'un bombardement de l'Otan. 

Tizi Ouzou : La stèle Matoub Lounès à Tizi N’Tlata saccagée


La stèle érigée à l’effigie du chantre de la chanson kabyle, Matoub Lounès,  dans la commune de Tizi N’ Tlata, daïra des Ouadhias, à une trentaine de kilomètres au sud de Tizi Ouzou, a été saccagée par des inconnus, jeudi, durant la nuit.

L’association Tagmats de Lyon qui prend en charge la réhabilitation des stèles du rebelle en Kabylie, dénonce vigoureusement ses actes de vandalisme qui touchent l’un symbole de la région.
« Nous venons  de prendre connaissance du saccage d'une facette de la stèle de Matoub Lounès qui a été inaugurée le 5 septembre 2009 en présence de Na Aldjia (Matoub) et Na Ouiza (veuve Zammoum). Cette Stèle a été rénovée et pris en charge  par l'association Tagmats de Lyon en collaboration avec les amis de la fondation Matoub de Tizi N'Tleta et le comité de village des aarchs alors qu'elle a été saccagée par les ennemis de la démocratie qui ont  spolié le visage de Lounès et arraché la main de la statue », précise Dalil Makloufi, président de l’association Tagmats de Lyon qui rappelle que cette stèle a été financée par le regretté Ali Zammoum qui s'est, de son vivant,  battu contre vents et marrés pour qu'à cet emplacement soit érigé une stèle à l’effigie du rebelle.